Un livre avec des pistes de solutions

En cette période troublée par une contestation populaire qui prend une ampleur suffisante pour inquiéter sérieusement le gouvernement, ce livre arrive à point nommé pour vous proposer des pistes de réflexion.

Partagez

Il y a quelques semaines, j’ai publié un essai sur la démocratie. Je tente d’y exposer les bases pour construire une démocratie digne de ce nom.

 

Couverture

Un constat, une solution

Faire un constat de la situation ne suffit pas. On peut trouver des tonnes et des tonnes de constats en tous genres, beaucoup sont même fort pertinents, mais si on s’arrête au constat, on ne va nulle part. Et lorsque la crise arrivera à son terme, qui sera prêt ?

Il s’agit dans un premier temps de réaliser que la démocratie n’existe pas et que ce mot est employé par des politiciens qui veulent surtout votre vote. Quant à exercer par la suite leur mandat en respectant les règles de la démocratie, c’est une toute autre paire de manches.

En cette période troublée par une contestation populaire qui prend une ampleur suffisante pour inquiéter sérieusement le gouvernement, ce livre arrive à point nommé pour vous proposer des pistes de réflexion afin de remettre en place un système sain, un système construit par les citoyens, et au service des citoyens et non d’une petite caste aussi méprisante que méprisable.

Bien entendu, la solution proposée ne sort pas de nulle part et vous pouvez en avoir une première idée en visitant la page de ce même site traitant de l’agora citoyenne. Le livre détaille quelque peu cette idée générale. Ça reste cependant un canevas, je n’ai pas la prétention d’offrir une solution clé en main prête à être utilisée. Si on parle de démocratie, son élaboration est, par définition, forcément collective.

Une présentation

Voici in extenso le texte de présentation fait à l’intention d’un éditeur par une personne du monde de la librairie de mon entourage :

C’est un brûlot très personnel. Jean Molliné parle en son nom et ne mâche pas ses mots pour faire un constat amer de l’état du monde, et plus particulièrement de la France, en dénonçant les institutions qui n’appliquent pas ce qu’elles prétendent incarner, et en fustigeant le personnel politique qui en assure le – mauvais – fonctionnement. Il s’en prend, entre autre, à l’Union européenne qui génère selon lui bien des aspects nuisibles et notamment la perte de souveraineté des Nations.

Cependant l’auteur n’en reste pas à décrire cet état des choses ; avec les moyens de sa propre réflexion, il se propose, comme le titre l’indique, de « rebâtir une démocratie ». Pour cela, il procède en deux temps :

  • Il reprend les définitions des principes qui sont censés fonder notre système politique, la démocratie, la notion de citoyen, en partant simplement des définitions du dictionnaire Larousse et en les commentant.
  • Il imagine ensuite un nouveau fonctionnement de la vie politique en introduisant la démocratie directe et la participation de tous à l’élaboration des lois, revoit le rôle de l’état, celui des banques etc., au nom de l’intérêt collectif. Le système qu’il appelle de ses vœux permettrait selon lui de traduire la volonté populaire et de tenir compte avant tout de ce qui relève du bien-être commun.

Enfin il prévoit, tout en les rejetant, les objections qu’on pourrait lui opposer : l’accusation d’utopie, bien sûr, et ce qui relève du mépris des citoyens par le refus de reconnaître leurs capacités.
Cet essai peut provoquer l’approbation mais aussi bien des questions de la part du lecteur, qui peut regretter des excès de langage, quelques erreurs ou approximations, ou, pour le fond, l’incomplétude du projet. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une analyse et d’une recherche diligente et que la sincérité de l’auteur ne fait aucun doute dans son désir d’améliorer grandement notre présent et notre avenir.

Je n’en retirerai pas un mot, pas même la première phrase, j’assume totalement cette analyse.

Se le procurer

On peut acquérir ce livre en ligne, les liens suivent. Notez qu’il est disponible en version papier comme en version numérique (epub), et il a également été publié en anglais.

 

Partagez

9 réflexions sur « Un livre avec des pistes de solutions »

  1. Qui ne connaît pas la vérité n’est qu’un ignorant ; mais qui, la connaissant, la dissimule, celui-là est un criminel ! Bertolt Brecht
    Jean Molliné dans son essai dénonce et le chuchotement et le hurlement d’une société radicalisée par les maux sociétales ,qui font preuve de soumission instrumentalisée
    Merci et merci d’en faire profiter l’humanité par ce partage révolutionnaire qu’est l’écrit.Bravo Jean

  2. Sur google+, nous “échangeons ” quelques propos ensemble vous et moi Mr Molliné et j’aurai plaisir à acheter votre livre pour plusieurs raisons; Votre courtoisie quasi permanente, votre ouverture d’esprit visible dans vos commentaires sur divers sujets de société et autres ainsi que vos réponses quand votre nom est cité car il faut avouer que beaucoup post des infos mais ne répondent quasi jamais ce qui dénote un “jean foutisme” plutôt que Jean Molliné….etc!
    Bref quelques éléments qui font que j’aurai un plaisir certain à vous lire tout en sachant déjà, quelque peu, qui vous êtes et qui fait que j’apprécie que nous nous suivons sur google+ depuis 2015 ou 2016.
    Une version PDF de votre serai peut être une piste à étudier (réduction des coût peut être) si cela n’est déjà pas fait.
    Merci pour vos échanges sur G+, pour ce travail réalisé au profit du plus grand nombre , en vous souhaitant le succès pour cette humble entreprise tant au niveau de la diffusion que pour la reprise éventuelle de vos idées pour notre nouvelle société plus équitable.
    Avec toute ma sympathie.
    samouraï salam (G+)

  3. BRAVO !
    On n’écrira jamais assez de livres pour qu’enfin, un jour, lointain pour le moment, mais très désirable, un système de gouvernement de la “rex publica” devienne réellement démocratique !
    Ce serait la plus grande bonne nouvelle imaginable pour l’humanité toute entière !
    Bien cordialement.

    1. Je veux croire que cette tentative ne décevra personne.
      Ce n’est certes pas une solution clé en main : la démocratie, ça se développe, par définition, collectivement. Mais il convient que tous disposent des bonnes bases de travail.
      Cette modeste contribution en propose un certain nombre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *