Résignation ou réaction ?

Le choix entre « Réaction » et « Résignation » ne semble pas être encore totalement d’actualité pour une proportion alarmante de nos contemporains qui semblent avoir oublié l’existence du premier dans leur dictionnaire.

Choix résignation ou réaction

Marre des constats

Ho certes, les constats sont nécessaires, indispensables même. Mais ils sont vains lorsque l’on se limite à constater les résultats d’une situation. Je trouve bon nombre de mes contemporains tout à fait désespérants lorsqu’il s’en tiennent à ces seuls constats et ignorent jusqu’à l’idée de préparer la suite. Pourtant, cette suite reste inéluctable. Tôt ou tard, la crise prendra fin et il faudra rebâtir un environnement où tous pourront vivre normalement sans crainte d’une répression quelconque d’un gouvernement totalitaire.

Cette hypnose généralisée est tout à fait fascinante. Il convient d’admettre que les événements se succèdent à un rythme inattendu et chacun est plus spectaculaire que le précédent. Néanmoins, il serait sage de ne pas s’en tenir à ce seul spectacle. Il n’est pas rationnel de se plaindre d’une situation sans proposer de solution.

La suite : une réaction ?

Il faudra pourtant, tôt ou tard, remettre en ordre de marche un pays qui a été sciemment et patiemment démantelé par une succession de traîtres aux commandes du gouvernement. J’ai un peu de mal à me faire à l’idée que cette suite n’intéresse personne. Ho bien sûr, beaucoup souffrent d’une paresse intellectuelle crasse et préfèrent se cantonner à leur petit confort égoïste, ils ne lèveront pas le petit doigt tant et aussi longtemps que cet illusoire confort se maintiendra, allant jusqu’à se voiler la face pour ne pas voir les évidences de la mise en œuvre lente mais opiniâtre d’une véritable dictature en France, prétendu pays des droits de l’Homme. Mais je reste persuadé qu’il reste des gens intègres qui sont déjà convaincus par l’imposture d’un gouvernement d’escrocs. Pourtant, ceux-là restent dans l’ombre et pour la plupart dans l’inaction.

Qu’on ne se méprenne pas sur mon propos, je ne préconise pas une révolution violente. Ce n’est même pas le sujet. Je parle ici de préparer la période qui suivra l’inéluctable chute de ce régime.

J’ai proposé il y a presque un an de commencer à y réfléchir pour nous doter d’un outil afin de faciliter cette reconstruction. L’objectif est la mise en œuvre d’une démocratie. Il s’agit d’une application pour enregistrer et suivre les débats citoyens. Cette page contient un lien vers un document ouvert à tous pour définir le périmètre fonctionnel de cet outil.

À ce jour, personne n’a proposé d’y modifier la moindre virgule. Personne n’a émis la moindre critique, dans quelque sens que ce soit. Je ne peux croire que tout le monde est définitivement neutralisé par la propagande qui sévit en ce moment. Mais en admettant l’idée que certains n’y voient pas la bonne solution, alors qu’ils en proposent une autre. S’il s’agit d’éléments de cette proposition qui ne leur convient pas, alors quelle autre proposition pourraient-ils suggérer pour les remplacer ?

Arrêtez de vous croire inaptes

Je suis bien certain que quelques-uns d’entre vous s’abstiennent en se disant « Ce n’est pas pour moi, je n’ai pas les qualifications pour ça. ». Pourtant, vous n’êtes pas moins concernés que les autres et l’outil sera aussi à votre disposition pour que vous puissiez émettre un avis sans que personne ne puisse trouver à y redire. Préférez-vous la démocratie ou bien vous croyez qu’en fin de comptes la dictature a des charmes qui ne vous déplaisent pas ?

Réagissez, sans présumer de ce que je penserai de votre réaction.

Par définition, la démocratie ne peut se construire que collectivement.

Les constats relayés sur les réseaux, ça va bien un moment, mais réagir et travailler à la solution est largement aussi important. Alors : Réaction ? Ou Résignation ?

L’adversaire de la démocratie

 

Le 22 janvier 2012, en campagne électorale pour les élections présidentielles à venir quelques mois plus tard, François Hollande déclarait « Mon véritable ennemi, c’est la finance ». Continuer la lecture de « L’adversaire de la démocratie »

Ces masques nous pompent l’air

Le fine équipe de pieds-nickelés qui nous tient lieu de gouvernement commence sérieusement à nous les briser menu. Les décrets et arrêtés obligeant au port du masque sont des fumisteries. Nous avons surtout affaire à une escroquerie intellectuelle majeure.

masque

Un constat désolant

J’étais un peu plus tôt dans un petit restaurant de quartier où j’ai quelques habitudes. J’étais navré pour cette pauvre dame qui m’expliquait à quel point ce masque la fatiguait parce qu’elle avait de la difficulté à respirer, finissait par avoir mal aux yeux et combien d’autres problèmes encore. Ce dont je me suis alors rendu compte à l’entendre, c’est qu’elle ne portait pas ce masque pour se protéger de quoi que ce soit mais simplement pour éviter d’être verbalisée en cas de contrôle de police…

Où est l’État ?

Il semble que l’État ait disparu. Son rôle premier est de protéger les citoyens. Je voyais là une dame venue un jour de son lointain Liban pour s’installer dans notre France qui portait des valeurs et des espoirs qu’elle avait sans doute du mal à trouver à Beyrouth. Et à cette époque, c’était probablement encore vrai. Mais aujourd’hui, l’État qui protège et assiste n’est plus là. En lieu et place de ce que nos prédécesseurs avaient construit, nous avons une bande organisée qui rackette tout le monde sans discrimination particulière.

Un système coercitif totalement abusif

Une police complice exécute servilement les directive de gangsters qui se moquent pas mal du bien commun. Que ces directives soient légales ou non, peu leur chaut, on leur a dit de le faire, alors ils ne réfléchissent pas. Et puis ils ont la pression des pairs : si l’un d’entre eux se met à contester la validité de leurs actions, les autres pourraient se braquer et de l’exclure, chacun ayant surtout pour première préoccupation ses propres fesses qu’ils tiennent à garder au chaud dans leur petit confort illusoire. Et si en plus ce gouvernement leur file des primes pour commettre leurs exactions, pourquoi devraient-ils remettre en question les ordres reçus ? La prime, c’est le petit plus qu’ils pourront s’offrir au prochaines fêtes de Noël, « c’est quoi ce collègue qui voudrait m’en priver ? ».

Ça commence à bien faire !

Monsieur Macron, si vous lisez ceci, je vous le dis tout net : vous commencez à nous les briser menu ! La chose la plus intelligente que vous pourriez faire aujourd’hui, ce serait de remettre votre démission. Immédiatement ! Le président du Sénat assurera l’intérim et on refera des élection, mais vous êtes prié de disparaître du paysage … en attendant les procès qui vous pendent au nez et qui vous condamneront aux peines les plus sévères.

Assumez !

Vous voulez détruire ce pays ? C’est votre problème. Souffrez que nous soyons opposés et qu’on décide de vous juger pour cet acte de haute trahison. Parce que jamais dans votre programme électoral il n’était question que vous vous permettiez de décider de tout à notre place. Vous démantelez notre pays, son tissus industriel et attaquez violemment ses valeurs profondes. Ainsi soit-il, mais il va vous falloir assumer toute la responsabilité de ces choix. Vous avez violé de nombreuses fois la constitution, il va falloir assumer cela aussi. Et vous finirez en prison. Fini les ors de la République. Trop mesquin pour envisager d’être un vrai chef d’État, vous avez préféré en petit esprit étriqué vous soumettre aux directives de gens encore moins recommandables que vous-même. J’ignore combien ça vous rapporte, mais à coté de ce que ça va vous coûter, je vous garantis que vous allez y perdre au change.

Ils n’y a jamais eu de pandémie !

Il n’y a jamais eu de pandémie, au mieux une épidémie, mais celle-ci est terminée depuis le mois de juin ou juillet. Les médias de masse saoulent tout le monde en comptabilisant les cas. Les « cas » de quoi au juste ? On ne sait pas trop. Par contre, on ne parle plus de malades, on parle encore moins d’hospitalisation. Quant aux décès directement liés au virus en question, ils sont aux abonnés absents.

Et nous avons droit à des arrêtés, des décrets et autres mesures arbitraires ne reposant sur aucune données scientifiques fiables. Je ne m’attarderai pas sur l’absurdité totale des propos avancés pour justifier l’obligation du port d’un masque, cette illustration devrait suffire.

masques selon risque

J’écrivais déjà dans ces pages que cette pandémie était une gigantesque manipulation, ce qui se passe aujourd’hui ne m’a en aucune manière fait changer d’avis sur ce point.

Il y en a marre ! Cassez-vous ! Et emmenez votre gouvernement avec vous.

Vous aussi vous aimeriez que ça change ?

Les illégalités perpétrées par ce gouvernement ne sont plus acceptables. Mais il y a des gens qui bougent sur ce terrain. Je vous invite à vous renseigner sur le site reaction19.fr, le site de l’association Réaction 19 présidée par maître Carlo Brusa qui travaille d’arrache-pied pour mettre au jour ces absurdités juridiques. Vous y découvrirez par exemple que tout agent des forces de l’ordre qui voudrait vous verbaliser pour le non-port du masque se met dans l’illégalité et risque, à titre personnel, une peine de 30K€ d’amende et 1 an de prison. Vous trouverez sur ce site le document à présenter à ces agents, ça en a fait reculer plusieurs. À toutes fins pratique, voici ce document.

Mise à jour du dimanche 6 septembre 2020

Une action collective est lancée par un cabinet d’avocats contre le décret concernant le port du masque.

Je vous invite dans un premier temps à regarder cette vidéo d’un entretien mené par Silvano Trotta avec deux des avocats qui vont mener cette action.

Vous pouvez également voir le site de la plateforme mise en place pour cette action : l’idée générale : on se met en groupe et pour moins de 10€ par personne, on pourra financer sans difficultés cette opération, n’hésitez pas.

Participez !

Une gigantesque manipulation

Nous vivons une époque étonnante. Avec un simple petit virus lâché dans la nature, le monde tourne à l’envers du bon sens. Le plus extraordinaire, c’est la docilité généralisée face à des décisions politiques totalement injustifiables. L’opération de manipulation en cours est d’une rare efficacité.Quand le sage montre la lune... Continuer la lecture de « Une gigantesque manipulation »

L’arrogance des minables

Alors que la France est au début d’une crise sanitaire majeure, il est tout de même fascinant d’observer l’arrogance de son gouvernement, président en tête. L’outrecuidance de l’insignifiant foutriquet qui usurpe la fonction de président de la République est tout à fait consternante.

virus Continuer la lecture de « L’arrogance des minables »

Expérience de démocratie – Un livre remarquable

J’ai un libraire qui a eu l’excellente idée de me suggérer une de ses nouveautés. Je le soupçonne de l’avoir choisi en partie à mon intention, nos discussions tournant volontiers sur ce sujet. Il s’agit d’un ouvrage écrit par Maud Dugrand, intitulé « La petite République de Saillans ».La petite République de Saillans Continuer la lecture de « Expérience de démocratie – Un livre remarquable »

S’exercer à la démocratie en assemblée

Dans la droite ligne de mon essai publié au début de 2019, je lance la création d’un document collaboratif. Il servira de socle pour définir la création d’un outil informatique pour gérer une assemblée citoyenne.Débat citoyen Continuer la lecture de « S’exercer à la démocratie en assemblée »

La bêtise insondable de certains syndiqués

Le jeudi 5 décembre 2019, j’étais à coté de la gare de l’Est à Paris pour participer à la manifestation en marge de la grève nationale. Me trouvant à l’angle de la rue du Faubourg Saint Martin et du boulevard de Magenta, j’ai assisté à une scène un peu surréaliste : le service d’ordre du syndicat Sud-Solidaire hurlait contre les militants de l’Union populaire républicaine en les qualifiant de « fachos » et en leur intimant avec une certaine agressivité de quitter les lieux. Continuer la lecture de « La bêtise insondable de certains syndiqués »

Honte à ce gouvernement

J’ai assisté le 16 novembre 2019 aux événements de la place d’Italie à Paris et ce que j’ai pu constater m’a amené à comprendre la duplicité de gouvernants qui n’ont pas du tout l’intention d’établir un quelconque dialogue avec les français. Ils sont depuis le début en mode répressif tout en voulant nous faire croire le contraire, ou formulé autrement, ils nous prennent pour les lapins de trois semaines. Continuer la lecture de « Honte à ce gouvernement »

Une présentation vidéo en ligne de mon essai

J’étais l’invité le mercredi 6 novembre 2019 par les Gilets-Jaunes Constituants d’Île-de-France pour présenter mon essai « Peut-on bâtir une démocratie ? ». pendant ce qu’on nomme un « Live-Facebook ».

Entretien avec jean Molliné (http://citoyensdebout.org) de l'UPR sur son ouvrage "Peut-on bâtir une démocratie ?" Réapproprions nous 9 mots essentiels; "quand les mots perdent leurs sens, l'homme perd sa liberté." (Confucius)

Posted by Gilets Jaunes Constituants page de secours on Wednesday, November 6, 2019

Continuer la lecture de « Une présentation vidéo en ligne de mon essai »