Un R.I.C., sinon rien !

L’actualité en France reste depuis quatre mois centrée sur un mouvement manifestant une colère qui s’était accumulée pendant des décennies dans une population qui a fini par dire « Ça commence à bien faire !»

Partagez
Notre cause commune

L’actualité en France reste depuis quatre mois centrée sur un mouvement manifestant une colère qui s’était accumulée pendant des décennies dans une population qui a fini par dire « Ça commence à bien faire !».

Trop de pauvreté, trop d’injustices de plus en plus flagrantes, un cynisme gouvernemental aussi abject qu’insupportable, et apparemment aucune intention d’améliorer la situation par un gouvernement qui n’a pas de réponse politique acceptable et y substitue une répression policière effarante.

Un réveil attendu depuis longtemps

Pourtant, cette situation a eu pour conséquence un réveil citoyen et une prise de conscience : nous ne sommes pas en démocratie et il est temps de la mettre en place. Cette revendication s’est manifestée sous la forme de débats qui se reproduisent partout en France pour la mise en place d’un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC). Nous avons en France un personnage qui n’osait presque plus en rêver malgré un militantisme constant et opiniâtre pour déclencher ce réveil et inciter chacun à devenir un citoyen constituant. Étienne Chouard, puisque c’est de lui qu’il s’agit, explique en effet fort bien que nous ne votons pas : contrairement à ce qu’on croit, lorsque nous nous rendons aux urnes à l’occasion d’un scrutin électoral quelconque, nous ne votons pas, nous élisons un représentant à qui nous cédons notre droit de vote, parce que voter, ça ne veut pas dire élire un représentant. Dans une démocratie, au sens étymologique du terme, ça veut dire voter les lois. Nous rejoignons ici ce que j’explique un peu différemment dans l’essai que j’ai récemment publié et dont j’ai fait mention dans les précédents articles, celui-ci ainsi que celui-là.

Un livre de synthèse

Étienne Chouard vient de publier un ouvrage intitulé « Notre cause commune » qui synthétise ce qu’il explique depuis une quinzaine d’années.

Notre cause commune

Là où ce livre présente tout son intérêt, c’est qu’il donne les éléments pour démarrer une réflexion en profondeur sur l’élaboration d’un RIC. Nous ne sommes plus au niveau législatif, nous sommes au niveau constitutionnel. C’est tout à fait révolutionnaire, même en France. Prenant en compte le fait que l’actuelle constitution française établit insidieusement l’impuissance politique des citoyens, l’idée de réécrire une constitution de la façon dont le conçoit Étienne Chouard part d’un principe fondamental : la démocratie ne peut exister sans le peuple, le kratos ne peut s’exercer sans le demos, le pouvoir ne peut s’exercer sans le peuple, sinon, appeler ce système du nom de démocratie est un mensonge.

Je ne peux donc que recommander cet ouvrage à toute personne un tant soi peu soucieuse de voir advenir une démocratie en France et d’une véritable citoyenneté. Par rapport à mon livre, je dirais que c’est l’étape intermédiaire avant une mise en œuvre de la démocratie telle que je la décris dans mes propres pages. Notez du reste que ce livre a fait l’objet d’un article sur le blog d’Étienne Chouard.

Bonne lecture à tous.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *