Mon entretien avec Le Front Médiatique

J’ai été reçu par Akina pour Le Front Médiatique pour un entretien au cours duquel j’ai pu parler de mon livre « Peut-on bâtir une démocratie ? », pour la douzième émission de la série « Penseur hétérodoxe ».

 

Penseur Hétérodoxe N°12

Le sens des mots

En un peu plus de deux heures d’entretien, nous avons évoqué le sens des mots, quelques-uns des mots les plus important lorsqu’on fait de la politique. Peu de mots cependant, à commencer par le mot démocratie, les mots citoyen, débat, loi, nation et quelques autres. La question de la souveraineté a été un point important de notre discussion. J’y ai présenté les choses sous un angle qui n’a rien à voir avec ce que les économistes des grands médias vous proposent habituellement. Mon objectif reste d’exposer le sujet de façon claire pour tout le monde. Il ne devrait pas être nécessaire d’avoir fait de longues études pour saisir des subtilités techniques compliquées. J’ai montré une approche où ces subtilités n’ont pas lieu d’être.

L’idée de fond

Nous avons ensuite développé l’idée que je suggère de restituer le pouvoir aux citoyens assemblés en agora. Dans le paysage actuel, ce que vous entendrez est plutôt iconoclaste. Mais la logique et la cohérence doivent prévaloir. Ce n’est pas le cas du système politique qu’on nous impose depuis des décennies pour ne pas dire depuis des siècles.

Un échange passionnant que nous aurions pu prolonger encore longtemps. Après coup, je me suis dit que j’aurais pu aborder d’autres points non moins importants. Le sujet est en effet presque inépuisable. La plus grande difficulté consiste cependant à rester cohérent d’un bout à l’autre. C’est là un de ces grands défauts si courant à notre époque : l’absence de cohérence d’ensemble qui, malheureusement, échappe à beaucoup de monde. Mais c’est là un défi parfois difficile à relever.
Mais vous retrouverez tout cela dans le livre qui est toujours disponible en ligne.

Retrouvez toutes les émission du Front Médiatique en ligne.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Partagez

5 réflexions sur « Mon entretien avec Le Front Médiatique »

  1. Une ‘agora’ ?

    C’est-à-dire le pouvoir au fric – car l’agora n’était pas le lieu de la démocratie.

    1. Non, je n’envisage pas l’idée de reproduire à l’identique ce qui se faisait à Athènes, mais je reprends l’idée, le schéma général qu’on pourrait adapter en établissant une vraie démocratie.

      1. Merci pour votre réponse.

        Je me suis toutefois mal fait comprendre : si je critique le choix du mot agora, ce n’est pas à cause d’une défiance envers le modèle athénien, mais en raison de ce que l’agora n’y était pas un lieu de décisions politiques, mais seulement la place du marché, l’équivalent du ‘bazar’ dans le monde musulman. C’est donc au monde marchand qu’il se rapporte, pas à la démocratie, et ce malentendu me semble n’être pas si anodin que cela.

        1. Pas faux mais en l’occurrence, le mot aura dans l’esprit de beaucoup une signification plus proche de l’idée exposée que le coté marchand.
          Le but reste de construire des assemblées de gens qui discutent des questions de la cité, ce qu’ils font du reste tout aussi bien au marché, mais là c’est dans un but législatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :